• Aventure
  • 16 juin, 2020

Comment profiter au maximum d’un voyage à Kagbeni, dans le Mustang

Comment profiter au maximum d’un voyage à Kagbeni, dans le Mustang
Photo: Michelle Welsch

A 2.800 mètres d’altitude se trouve Kagbeni, un village de merveille et la porte d’entrée du Haut Mustang . Les visiteurs étrangers ne sont pas autorisés à passer au delà de ce poste, autrefois fortifié, sans un permis spécial. Des ruines entourent toujours le bourg. Les maisons construites de boue et pierre empilées portent les marques du temps. Chaque matin, la terre qui craque et s’effrite est balayée avec des balais faits de roseaux et de bâtons.

C’est à Kagbeni, dans la cour principale, que les commerçants de Lo Manthang, Manang et Dolpo échangeaient des marchandises et se reposaient avant de se rendre dans d’autres régions. Situé à côté de la rivière Kali Gandaki, Kagbeni se trouve au nord des massifs de Dhaulagiri et de l’Annapurna. Bien qu’arriver dans cette citadelle légendaire était autrefois une grande entreprise, les visiteurs peuvent désormais marcher facilement de Jomsom pour arriver ici dans moins de trois heures. Des jeeps sillonnent également le sentier, passant devant les bus qui serpentent depuis l’aéroport de Jomsom. Malgré un afflux de visiteurs – les randonneurs du circuit de l’Annapurna, les voyageurs remontant au Mustang, les randonneurs du Thorong La Pass et les pèlerins s’arrêtant sur le chemin au retour de Muktinath – la culture de Kagbeni a persisté.

How to Make the Most of a Trip to Kagbeni, Mustang

Photo: Michelle Welsch

Kagbeni est imprégné de l’influence tibétaine. Les chortens et les moulins à prière rajoutent de couleur au panorama autrement poussiéreux; des drapeaux tibétains bleus, blancs, rouges, verts et jaunes flottent au vent. Au-dessus du village, des parois rocheuses abritent de grottes où les moines séjournaient autrefois pour la méditation et la prière. Le monastère rouge, une imposante structure carrée, est le plus remarquable bâtiment du village. Les moines vous salueront et vous demanderont si vous souhaitez visiter le domaine.

Pour traverser le village, prenez des allées étroites et des passages qui glissent entre les bâtiments. Les maisons sont près les unes des autres. Les sentiers balayés par le vent ont le même aspect que le paysage. En dehors de la zone du village, de grandes areas vertes et jaunes sont consciencieusement travaillées par les villageois. Le sarrasin, l’orge et les céréales sont ensemencés et labourés. Contre un ciel bleu, les photos prises ici ne nécessitent ni filtres ni retouche.

La scène la plus remarquable est près du bout du village: un belvédère à couper le souffle face à Lo Manthang et aux territoires du Haut Mustang. Vous pouvez profiter de ce cadre magnifique sans avoir à acheter de permis supplémentaire; une inscription ACAP et TIMS couvrira la plupart des visiteurs étrangers.

How to Make the Most of a Trip to Kagbeni, Mustang

Photo: Michelle Welsch

Le temps semble s’arrêter à ce bord où convergent rivières et terres. Il est impressionnant d’être dans un endroit ayant une histoire tellement présente qui se mêle aux histoires d’autres personnes qui y sont passées. Une expérience à vie pour tout voyageur.

Où loger

Il y a pas mal de choix de maisons d’hôtes à Kagbeni dont la plupart servent des délicieux cafés et des friandises au four. Pourtant, pensez à réserver bien à l’avance, notamment en haute-saison car les meilleurs hébergements sont réservés par les guides et les agences de voyage.  

Le Redhouse Lodge est récemment rénové et charme les clients non seulement avec les chambres confortables mais aussi avec un monastère privé. La gumba interne est essentiellement un musée, comprenant des livres et la deuxième plus haute statue bouddhiste de la région de Mustang (la plus grande se trouve à Lo Manthang).

L’hôtel Yac Donalds, avec son bâtiment au couleurs vives au centre ville, est un autre petite merveille. Les chambres sont simples et propres mais avec des mises à jour modernes conçus pour les voyageurs. Commandez une tranche de tarte aux pommes à déguster sur la terrasse.

How to Make the Most of a Trip to Kagbeni, Mustang

Photo: Michelle Welsch

Choses à faire à Kagbeni

Promenez-vous dans les petites rues pour trouver le café AppleBee’s. C’est l’un des derniers bâtiments avant de quitter le village en direction du Haut Mustang. Savourez la vue avec un latte Illy.

Comme c’est le cas dans chaque village le long du circuit de l’Annapurna, le “dal bhat” prend les saveurs de la région. Ici, le dal est fumé et doux du feu sur lequel il a été cuit. Les chefs sont toujours gentils et ils vous accueilleront avec plaisir dans leurs cuisines pour partager des recette à ramener  à la maison.

Découvrez votre passion pour la science et partez à la chasse aux fossiles. Les shaligram – fossiles ronds ressemblant à des coquilles – sont considérés comme de rappels sacrés du dieu hindou Vishnu.

Passez du temps au monastère local pour apprendre davantage sur la culture et les pratiques tibétaines. Bien que le centre serve maintenant principalement de base éducative pour les élèves du primaire, des artefacts tibétains et des cérémonies de culte (puja) peuvent encore être observés.

Pour aiguiser votre appétit pour la région et susciter votre appétit pour le voyage d’aventure, regardez Kagbeni, un film népalais de 2008 basé sur l’histoire d’horreur «La patte de singe».

  • Leave a reply

  • Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *