• Nepal
  • 16 juin, 2020

S’échapper de la ville à Panauti Community Homestay

S’échapper de la ville à Panauti Community Homestay

Panauti Community Homestay – s’échapper de la ville.

Aussi charmants que ce soient les hôtels au Népal, de nombreux visiteurs préférent se rapprocher un peu plus des népalais et apprendre comment ils vivent. Une visite au Panauti Community Homestay est le moyen idéal pour découvrir l’hospitalité népalaise tout en visitant une jolie ville qui n’est pas (encore) sur le plus fréquenté itinéraire touristique.

Bien que ce ne fût pas notre intention, mon ami et moi nous étions embarquées pour un week-end entre filles super amusant chez notre famille d’accueil à Panauti Community Homestay. Sushila, chaleureuse et hospitalière, et sa jolie et bavarde fille de quinze ans, étaient ravies d’avoir deux étrangères pour s’amuser ce week-end là. Bien que nous étions arrivés tard le vendredi soir, nos mains étaient bientôt peintes de motifs complexes de Mehndi (henné), avec des promesses pour le lendemain de faire de cours de cuisine, de cours de drapage de sari et de soins capillaires.

Mais, avant de vous raconter tout ça, il faut préciser les choses les plus «sérieuses» – le meilleur moment pour visiter Panauti est tôt le matin, pendant que les habitants font leurs “pujas” autour des vieux temples. Nous avons commencé notre visite guidée à 7h du matin et nous nous sommes vite rendu compte que les népalais avaient commencé leur journée même bien avant.

Panauti est une ville de taille moyenne avec un arrêt de bus très fréquenté et de nombreux bâtiments et magasins modernes. Il y en a aussi une vieille ville très bien préservée. On dit que la ville est construite sur un gros rocher et est donc moins sensible aux perturbations sismiques que d’autres endroits à proximité. Sushila nous a dit que même s’ils avaient certainement ressenti les tremblements de terre d’avril à mai 2015, rien dans la partie ancienne de Panauti n’avait été endommagé.

Indreshwar Mahadev Temple

Indreshwar Mahadev Temple

Le temple Indreshwar Mahadev, une pagode à trois étages, a été construit entre le XIIIe et le XVIIIe siècle, et certaines autorités croient que la structure est l’original, n’ayant jamais été détruite ou reconstruite après des calamités. Si cela est vrai, ce serait la plus ancienne pagode au Népal. Parce que nous y étions si tôt, nous avons eu la chance d’assister à la première puja de la matinée. Un prêtre à l’intérieur du temple a soufflé sa corne de conque et a sonné furieusement une cloche pour informer la divinité de notre présence. Juste derrière le temple principal se trouve le Triveni Ghat, avec une série de petits temples, dont un bâtiment décoré à l’extérieur de fresques représentant des scènes de la mythologie hindoue.

L’une des attractions de Panauti à cette période de l’année – à la fin de la mousson, avant l’arrivée de l’automne – est le vert intense des rizières. De la fenêtre de notre chambre d’hôtes on pouvait admirer un panorama de vert vif. Il existe également un certain nombre de sentiers de randonnée autour de Panauti, en particulier jusqu’à Dhulikhel et Namobuddha, ce qui justifierait un séjour plus long dans la ville, ou une visite répétée une fois que la mousson tenace de cette année aura finalement pris fin.

Shila and her sweet daughter.

Shila et sa douce fille

Un avantage de la pluie qui tombait en grande quantités était le fait de rester à l’intérieur et apprécier les arts domestiques. Bien que mon ami et moi vivions tous les deux à Katmandou et que nous ayons déjà suivi des cours de cuisine népalaise, nous avons constaté que nous avions encore beaucoup à apprendre de Sushila. Je n’aurais pas su quoi faire avec une courge serpent, par exemple, ni à quoi ça ressemblait; Je n’ai jamais réussi à faire de chapatis ronds (ou presque ronds!) et j’ai appris la recette d’une marinade de tomates simple mais délicieuse. Il en va de même pour le port d’un sari – la forme élégante et traditionnelle de la robe me plaît depuis longtemps, mais la draper, la plisser et la replier avec succès est restée un mystère. Je ne peux pas dire que maintenant je maîtrise l’art, car les mouvements rapides de Sushila m’ont habillée d’un coup, avant de pouvoir réaliser ce qui s’est passé. Mais je comprends un peu plus le processus.

Comme l’a dit Sushila à notre arrivée: «Ce n’est pas seulement ma maison, c’est aussi votre maison. Sentez vous comme chez vous! » Nous nous sommes vraiment sentis accueillis et à l’aise dans sa maison. Je recommande fortement un séjour au Panauti Community Homestay à tous ceux qui veulent plus qu’une simple nuit de sommeil confortable, une expérience complète chez l’habitant. 

Inspiré? Découvrez les voyages que Royal Mountain Travel  peut vous proposer:

Living With The Locals

Best of Nepal (Homestay Option)

Alternative Nepal

From Valleys to Mountains

Magical Nepal

Kathmandu Homestay Tour

Kathmandu Valley Trek

Temple and Stupas Tour of the Kathmandu Valley

Si cet itinéraire vous intéresse consultez les détails sur le site CommunityHomestay.com et Inside Himalayas: 10 Tips for Staying in Homestays

  • Leave a reply

  • Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *