• hébergement
  • 09 mai, 2023

Un guide en 8 étapes pour avoir une expérience agréable dans une homestay au Népal

Un guide en 8 étapes pour avoir une expérience agréable dans une homestay au Népal

Si tu planifies de vivre une expérience dans une « Community Homestay » pendant ton séjour au Népal,  il y a de quoi l’attendre avec impatience. Mais attention, cette aventure signifie que tu vas devoir t’accoutumer à la vie quotidienne népalaise, qui peut être très différente de ce dont tu as l’habitude. Il y a certaines choses que tu peux savoir pour te préparer de la meilleure façon possible.

1) CE N’EST PAS GRAVE SI TU NE PARLES PAS NEPALI

Lorsque nous sommes allés dans notre première « Community Homestay » à Patan, nous n’avions seulement appris que quelques mots de nepali. Nous étions inquiets de ne pas pouvoir communiquer avec la famille d’accueil, à cause de la barrière de la langue. Heureusement, dans la plupart des « Homestay » au Népal, il y a toujours au moins une personne de la famille qui peut parler anglais avec vous. Pour autant, cela peut toujours aider de connaître quelques mots comme “dhanyabad” qui signifie “merci”.

2) LES SALLES DE BAINS ET TOILETTES SONT DIFFÉRENTES

Si tu viens d’un pays occidental, tu risques d’être surpris la première fois ou tu vas utiliser la salle de bain de ta famille d’accueil. Même si la plupart des hôtels de Katmandou sont équipés de toilettes et salles de bain dont tu as l’habitude, cela change dès que tu quittes la capitale. Le plus souvent, les nepalis utilisent un seau d’eau pour se laver, après avoir utilisé une toilette turque (où il faut s’accroupir pour faire ce que tu as à faire !).

Ce genre de situation peut paraître inconfortable, mais ça ne peut pas faire de mal de faire les choses d’une manière différente. Si tu n’es vraiment pas à l’aise, tu peux prendre ton papier toilette et un sac plastique, au cas où il n’ y ait pas de poubelle dans la salle de bain. Également, prend une lampe de poche, quand il fait nuit cela peut être difficile de s’y retrouver. A Bon « Community Homestay » à Mustang, la salle de bain se trouvait en bas de quelques marches, avoir une lampe de poche a été une aide précieuse pour se guider dans le noir.

Homestay in Nepal amid a rocky landscape
Les toilettes sont souvent à l’extérieur des maisons. Photo: Max Cordova

3)  NE T’ATTEND PAS A AVOIR UNE DOUCHE

La douche peut être très différente de ce dont tu as l’habitude, surtout dans les parties reculées du Népal. Évidemment, ta famille d’accueil fera tout ce qu’elle peut pour que tu te sentes à l’aise. Dans le Tibetan Refugee Camp Homestay à Pokhara, il y avait un petit chauffe-eau pour que l’eau de la douche soit chaude, cela a été grandement apprécié. Malgré cela, la majorité des nepalais utilise un seau d’eau pour prendre leur douche, ce qui peut être plutôt rude par temps froid. Même si la plupart des visiteurs essayent de suivre cette tradition, il y a toujours la possibilité de rester emmitouflé dans tes vêtements et de ne pas se laver pendant quelques jours.

4) CE N’EST PAS GRAVE SI TU N’ARRIVES PAS À MANGER AVEC LES MAINS

Les nepalais mangent leur nourriture – habituellement un délicieux plat du nom de dal bhat (lentilles et riz) – avec leurs mains. Au premier abord c’est amusant, comme la première fois qu’on essaie de manger avec des baguettes. Et comme lorsqu’on utilise des baguettes, quand on n’y arrive pas, on se frustre et l’on finit par utiliser une fourchette. Si tu optes pour la fourchette, personne ne  t’en voudra. Cependant, ça vaut totalement coup d’essayer de manger avec les mains (si je me souviens bien, il faut utiliser que la main droite), en soi, le seul but est de manger et si tu en as besoin, la famille d’accueil te donnera une cuillère.

A Nepali woman pouring traditional butter tea in a homestay
Le service infini du thé. Photo: Max Cordova

5) TU AS LE DROIT DE DIRE OUI OU NON

Dans de nombreux pays, on a l’impression d’être un poids pour les hôtes et, par conséquent, on se prive pour les déranger le moins possible. Toutefois, dans ta « Homestay » au Népal, si on t’offre des restes ou une tasse de thé, tu peux accepter avec plaisir. C’est aussi tout à fait normal de dire non, si tu ne veux plus de momo au poulet ou si tu es végétarien et qu’il y de la viande. N’aies pas peur de demander quoique ce soit, peu importe si c’est pour une couverture supplémentaire ou un verre d’eau. Sois juste honnête.

6) APPORTE DES VÊTEMENTS ET DES ACCESSOIRES APPROPRIÉS

Avant de nous rendre à Mustang, nous n’étions pas bien préparés niveau habits. Bien que nous sachions qu’il allait faire froid, juste avant nous étions en Inde pendant 3 semaines et quand nous sommes arrivés, nous n’avions pas les vêtements appropriés pour cette escapade. Il est important de savoir lors de quelle saison tu viens voyager, afin de connaître le temps qu’il fera, comme cela tu peux être aussi bien préparé que possible. Toutefois, tu peux toujours trouver et acheter de l’équipement à Katmandou mais les prix sont élevés. Il est aussi essentiel de ne pas oublier des affaires telles que de la crème solaire, du shampoing sec, du déodorant, du papier toilette, du spray anti insecte, etc… 

A 9-Step Guide to Staying in a Homestay in Nepal
En train de se relaxer à Patan Community Homestay. Photo: Max Cordova

7) TU PEUX AVOIR DES MOMENT D’INTIMITÉ, MAIS ATTENTION…

Lorsque tu es dans ta « Homestay », rappelle-toi que beaucoup de ces familles habitent proches les unes et des autres et que la vie privée n’est pas la même que dans les pays occidentaux. En fait, dans l’une de nos familles d’accueil, la mère est rentrée dans notre chambre pendant que nous dormions, sans toquer! C’était assez marrant au final, mais peut être que tout le monde ne serait pas du même avis. Tu auras tes moments d’intimité (et tu en auras certainement besoin), mais ne t’attends pas à ce que ce soit toujours possible.

 8) ATTENDS-TOI A UN CHOC CULTUREL AVEC CETTE EXPÉRIENCE

Rester dans une « homestay » au Népal sera une des meilleures expériences de ton séjour. Dans les différentes familles d’accueil qui nous ont hébergés, nous avons été touchés par la générosité montrée par les familles. Mais, parfois nous n’avons pas pu nous empêcher d’être décontenancés par les différences culturelles entre eux et nous. Il y a tellement de choses à apprendre avec ces familles, c’est un réel moyen de s’ouvrir et de briser les stéréotypes.

J’ai remarqué que même si ces familles étaient pauvres, elles étaient réellement riches de tant d’autres façons. Comme vivre près de leur famille, passer du temps ensemble, partager la nourriture, un fort sens de la communauté, etc. Les personnes aux USA travaillent tellement qu’elles n’ont pas le temps d’apprécier ce genre de plaisirs simples. L’expérience des « homestays », était un beau rappel de ces petits bonheurs qu’on a tendance à considérer pour acquis.

  • Leave a reply

  • Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *