• Aventure
  • 16 juin, 2020

Votre voyage à Lo Manthang

Votre voyage à Lo Manthang
Photo: François Bianco/Flickr

Lo Manthang, qui était auparavant la capitale du royaume de Lo, est un village du territoire à accès limité du Haut-Mustang. La loi népalaise oblige les visiteurs étrangers à acheter un permis (500 $ US pour 10 jours) pour entrer dans la région du Haut Mustang. Le but de cette taxe est de contribuer à préserver la culture et le développement local de la région. Les voyageurs étrangers doivent aussi voyager avec un guide. Pourtant cela ne signifie pas que Lo Manthang est inaccessible. Voici quelques façons d’arriver à Lo Manthang . Bien que vous puissiez louer des motos et des jeeps à Mustang, il est préférable de le faire à Pokhara.

Moto

Avec l’expansion des routes à travers le Népal pendant ces dernières années, les routes vers Lo Manthang sont désormais accessibles en véhicule motorisé. Sur une moto robuste, il est possible de se rendre à Lo Manthang en quelques jours depuis Jomsom. Les motos comme Royal Enfields, Pulsars (plus de 200 cm3) et Hartford VR sont des choix populaires.

Au départ de Pokhara, dirigez-vous d’abord vers Jomsom, un voyage de deux jours avec un arrêt à Tatopani. De Tatopani, continuez vers Jomsom ou Kagbeni le lendemain. Le point de contrôle pour les permis pour le haut Mustang est à Kagbeni. De là, montez à Ghami pendant 6-7 heures, et le lendemain à Lo Manthang. Les routes ne sont pas pavées, il est donc important d’être prudent dans ce paysage accidenté.

The Journey to Lo Manthang

Vers Garphu et Chhoser, près de Bangka Danda. Photo: Jean-Marie Hullot / Flickr

Jeep

Pour vous rendre à Lo Manthang en jeep, il faut en contracter un à Pokhara ou à Kagbeni (il serait préférable le faire à Pokhara car vous pouvez l’organiser avec le permis et le guide). Depuis Pokhara, vous arriverez à Tatopani le premier jour, puis à Chhusang le deuxième jour, sans avoir besoin de vous arrêter à Jomsom. Après une nuit à Chhusang, vous pouvez prendre un jeep qui vous amène à Lo Manthang dans environ 5-6 heures.

Trekking

Bien que la randonnée vers Lo Manthang soit plus lente que les autres options, cela vaut la peine d’explorer les sentiers calmes et vides. Le premier jour, marchez 6-7 heures de Kagbeni à Chele. Avant de partir, assurez-vous de faire vérifier vos permis. Le deuxième jour continuez de Chele à Ghiling. Ce sentier est très difficile car il traverse principalement un paysage désertique et très sec. Les populations locales utilisent au mieux leurs sources d’eau et transforment les villages désertiques en oasis vertes. Pouvoir marcher le long de la rivière Kali Gandaki est très plaisant. Le troisième jour, marchez de Chele jusqu’au village de Charang. Le quatrième jour, marchez environ 4-5 heures pour arriver à Lo Manthang.

Je suggère de passer au moins deux jours complets à Lo Manthang avant de redescendre. Le voyage de retour durera trois jours, soit en s’arrêtant dans les mêmes villages que lors de la montée, soit en s’arrêtant à Gekar, Ghami, Chhusang, puis Kagbeni.

On the jeep trail between Lo Manthang and Jomsom. Photo: Jean-Marie Hullot/Flickr

Sur le sentier en jeep entre Lo Manthang et Jomsom. Photo: Jean-Marie Hullot / Flickr

De Lo Manthang, vous pouvez faire un voyage pour aller plus loin jusqu’à Chhoser, qui est à 45-60 minutes en jeep, ou à 1,5-2 heures de marche. Ici, vous pouvez voir des anciennes monastères construites à l’intérieur des montagnes. Vous pouvez également continuer à aller plus loin jusqu’à la frontière entre le Népal et la Chine.

À Lo Manthang, ne manquez pas de visiter le palais royal et les trois monastères à l’intérieur de la ville fortifiée. Il y a aussi une bibliothèque locale. Si vous voulez mieux comprendre la culture locale, planifiez ce voyage fin mai et assistez au festival Tiji .

Article de Shubham.

Image d’en haut: François Bianco / Flickr

  • Leave a reply

  • Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *